Le premier livre pour enfant où l’histoire s’imprime en 3D

LEO the Maker Prince est un robot-imprimante 3D, capable de marcher et de parler. Au travers de ses aventures, le livre explique aux plus petits la manière dont sont fabriqués les objets du quotidien.

Des liens vers les personnages et les objets du livre sont mis à disposition afin de les télécharger et les imprimer en 3D à la maison, une manière ludique d’apprendre la fabrication numérique à ses enfants !

>Lire l’article (en français) sur le site http://www.3dnatives.com/

Nous savons que les imprimantes 3D feront partie de notre vie quotidienne, mais nous ne savons pas encore exactement quand.

L’Europe finance une imprimante 3D alimentaire à destination des personnes âgées

Une étude a récemment montré qu’une personne sur cinq au delà de 50 ans était atteinte de dysphagie, c’est à dire de troubles de la déglutition lors d’un repas. Ces troubles peuvent avoir des conséquences graves comme des insuffisances respiratoires. Dans les maisons de retraite, ce problème atteindrait même 60% des résidents. C’est pour lutter contre ce phénomène que le projet PERFORMANCE a été lancé en 2012. Parmi les différentes recherches, on retrouve le développement d’une imprimante 3D alimentaire capable de produire des plats spécifiques pour les maisons de retraite.

>lire l’article sur le site http://www.3dnatives.com/

Le premier crâne imprimé en 3D implanté sur une patiente

Une patiente atteinte d’une maladie rare, ayant pour conséquence un épaississement de sa boîte crânienne causant une trop forte pression sur le cerveau, s’est vu implanter une boite crânienne imprimée en 3D.

>Lire l’article original

source : http://www.3dnatives.com/crane-imprime-3d/

Imprimez vos dents

L’impression 3D ouvre de nouvelles perspectives enthousiasmantes, mais l’arrivée rapide de ces nouvelles techniques et le foisonnement des nouvelles possibilités offertes vont également bouleverser des secteurs d’activité, voire remettre en cause certains métiers.


L’orthodontie en impression 3D




>Lire une analyse sur l’impression 3D, innovation de rupture

Ecrire et dessiner en 3D

3Doodler – crédit photo http://gizmodo.com

Pour imprimer en 3D il faut se procurer ou créer le fichier de modélisation, une aptitude qui n’est pas à la portée de tout le monde, alors que tout le monde sait tenir et utiliser un crayon. Un constat sur lequel comptent les créateurs de 3Doodler en proposant leur crayon.

Le 3Doodler permet des créations à main levée. C’est comme utiliser un pistolet à colle avec deux boutons pour deux vitesses d’extrusion du plastique : rapide pour les aplats, lents pour les créations en 3D.


En savoir plus

https://www.facebook.com/3Doodler
http://www.youtube.com/user/3Doodler/videos
https://www.kickstarter.com/projects/1351910088/3doodler-the-worlds-first-3d-printing-pen
http://gizmodo.com/hands-on-the-3doodler-3d-printing-pen-patience-is-a-vi-1496463299


HealthcareHome_icon

Semelles orthopédiques imprimées en 3D

Kegan Schouwenburg

Kegan Schouwenburg

Les techniques d’impression 3D vont probablement révolutionner la fabrication des semelles orthopédiques. La société américaine Sols (soles en anglais = semelles), fondée par Kegan Schouwenburg propose des semelles orthopédiques fines imprimées en nylon, lavables, en différentes couleurs.

Après un scan des pieds, un modèle de semelles correctrices est créé, puis imprimé en 3D.

Crédit images: sols.co


Imprimer ses semelles chez soi ?

Au train où vont les choses en matière d’impression 3D, il n’est pas exclu que l’on puisse à terme imprimer ses propres semelles orthopédiques chez soi. La création du fichier numérique du modèle restera l’affaire du spécialiste, mais l’impression pourra être personnelle.

L’intérêt est de réduire les coûts par unité et de pouvoir disposer de semelles s’ajustant dans différents types de chaussures, en restant discrètes ou au contraire en devenant un accessoire visible (couleurs, motifs..). C’est d’ailleurs un des arguments mis en avant par sols.co


HealthcareHome_icon

crédit photo http://www.pcworld.fr/peripheriques/actualites,impression-3d-bond-qualite-generalise-des-annee-prochaine-grace-techno-sls,540587,1.htm

Impression 3D, prochain marché de masse de produits uniques ?

Les technologies d’impression 3D progressent rapidement et dévoilent des possibilités nouvelles accessibles au grand public, ou presque.


Le développement rapide des technologies d’impression 3D offre une foule de nouvelles possibilités, telles que la production :

  • De maquettes en 3D
  • De pièces de rechanges
  • D’objets à mécanismes fonctionnels
  • D’œuvres artistiques, mangeables ou non
  • De prothèses sur mesure

Exemples de possibilités offertes par l’impression 3D


Imprimer en trois dimensions par FranceGraphique

Une prothèse de main fabriquée grâce à une imprimante 3D


Des réalisations à la portée de tout le monde

Quelques particuliers passionnés s’offriront probablement leurs imprimantes personnelles, mais pour la masse du grand public, une fois passée la curiosité initiale, les besoins pourraient n’être que ponctuels et insuffisants pour justifier un tel investissement individuel. D’autant qu’il n’est pas certain que des imprimantes 3D puissent gérer indifféremment toutes les matières ; résines, métaux, produits biocompatibles, comestibles, etc.

C’est là que le modèle décrit dans l’article « Livres photos, des usines à produire des masses de produits uniques » prend son sens : l’exploitation rentable de la masse des niches.

Chaque particulier peut alors concevoir, grâce à des logiciels suffisamment simples et ergonomiques, des fichiers numériques correspondants à des produits uniques et personnalisés et confier leur fabrication à des entreprises spécialisées, tout comme pour les livres photos.

L’objet est fabriqué, livré et facturé à un prix raisonnable comparativement au coût d’acquisition d’une installation individuelle.

Ce qui pourrait différencier ce modèle 3D du modèle « livre photo » sont les compétences nécessaires à la modélisation en trois dimensions ainsi que les connaissances relatives aux matériaux mis en œuvre. Cela offre l’opportunité d’enrichir l’offre par des services tels que l’aide à la conception, la vente de modèles numériques de base à personnaliser ou la finalisation du projet depuis des croquis descriptifs basiques.

Des usines du futur ?

Pour les petites réalisations « simples », on pourrait imaginer le retour de boutiques de quartier semblables à celles qui s’occupaient des tirages photos. Une espèce d’usines miniature du futur en quelque sortes.

Mais le temps de taper ces lignes, je suis déjà largement dépassé par la réalité…

J’ai testé… l’imprimante 3D d’Auchan Roissy

La Poste : des imprimantes 3D en expérimentation

Au bureau de Poste de l’Hôtel de ville de Boulogne, une imprimante 3D flambant neuve est prête à fonctionner © Radio France – Dominique Loriou


N’hésitez pas à partager vos réflexions et commentaires.