Pourquoi s’intéresser au thème usine du futur ?

Administrateur ANEO : Pourquoi s’intéresser au thème usine du futur, pensez-vous que les usines ont encore un avenir en Europe ?

C.Hohmann

Christian HOHMANN : Oui bien sûr. Le besoin de produits tangibles subsistera, même dans un monde dématérialisé et dans lequel les services sont hautement valorisés. Il faudra bien continuer à les produire.

On ne peut pas non plus raisonnablement tout produire à l’autre bout du monde. Les délocalisations des industries fortement consommatrices de main d’œuvre ont montré un certain nombre d’inconvénients tels qu’une moindre maitrise des opérations, des délais et de la qualité parfois, ainsi que des difficultés liées aux contraintes réglementaires, douanières ou environnementales.

Les délocalisations ont été des opportunités saisies « toutes choses égales par ailleurs ». Aujourd’hui l’Europe et certains états Européens, ainsi que des industriels se posent la question d’une production industrielle performante et viable, locale, dans un contexte réglementaire, sociétal et technologique qui a évolué.

AA : Quel est l’intérêt d’ANEO de s’intéresser au thème usine du futur ?

CH : l’usine du futur est un thème qui est en lien avec une multitude d’autres, en relation avec les compétences et savoir-faire d’ANEO.

Nous nous devons de rester à la fois à l’écoute des changements en préparation et force de proposition pour les accompagner. L’ambition d’ANEO est d’innover, imaginer, tester et transformer des idées et intuitions d’aujourd’hui en éléments concrets pour demain, ce que rappelle notre devise : « The other solution ».

Par ailleurs, le futur en question n’étant pas défini, pas borné, on peut se livrer à l’analyse prospective des scénarios vraisemblables comme se laisser aller à imaginer de la pure science-fiction !


Christian HOHMANN est directeur au sein du cabinet ANEO


Tagged with:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *