creativite

Lean dans les PME ?

Le Lean, ou Lean Manufacturing, vise à maximiser la génération de valeur ajoutée en éliminant toutes les sources de gaspillages, tout ce qui consomme des ressources sans apporter de valeur supplémentaire. La valeur ajoutée ainsi maximisée est destinée au client, et par ricochet, à l’entreprise.

Les gains de performances qu’autorise le Lean permettent à l’entreprise de rester durablement dans la compétition dans son secteur, voire d’en prendre la tête.

Ces arguments sont désormais connus au sein des entreprises, mais des questions récurrentes demeurent dans les petites structures : le Lean est-il applicable aux PME ? Si oui, dans quelles circonstances et selon quels moyens ? Quels résultats pour quels investissements ?


Lean, dans les PME comme ailleurs

Le Lean est une démarche participative, qui implique les personnels et l’encadrement. De ce point de vue, il n’y a pas de distinction ou de référence à la taille des entreprises.

La spécificité des PME dans l’application d’une démarche d’Amélioration Continue tient a priori à la moindre disponibilité des équipes et de moindres moyens à allouer au projet. Dans la plupart des cas, les PME qui souhaitent investir dans une telle démarche vont essayer de minimiser les investissements – financiers et en temps de personnels – en se concentrant sur ce qu’elles pensent être les sujets les plus rémunérateurs, tels que :

  • l’amélioration de la productivité,
  • la réduction des temps de traitements,
  • la prévention des erreurs,

Le plus souvent malheureusement, l’investissement se réduit à un saupoudrage d’actions qui permet certes d’atteindre des premiers résultats facilement, rapidement et qui sont visibles mais qui n’inscrit pas la démarche dans la durée et n’assure que très rarement la pérennité des actions mises en place.

Pourtant, notre expérience nous montre que les potentiels d’amélioration sont très importants dans les PME et que la mise en place d’une démarche structurée apporte des résultats importants, pérennes et presqu’immédiats. Nous constatons habituellement :

  • des gains de productivité : compris entre 15 et 30 %,
  • l’amélioration des rendements machines : entre 20 et 40 %,
  • l’amélioration des rendements matières : entre 5 et 10 %

Ces résultats sont complétés par des gains de maturité en termes de méthodologies ou bonnes pratiques, qui permettent :

  • de fédérer les équipes,
  • de fixer un niveau de référence,
  • de montrer l’avancement des actions et les résultats,
  • d’assurer un suivi permanent sur le terrain et un traitement immédiat des problèmes,
  • d’accompagner et de former les relais internes de la démarche et les encadrants.

La démarche structurée inclut à la fois des chantiers très opérationnels sur des thématiques particulières, du coaching sur le terrain et du management visuel à un rythme à la fois soutenu ET assimilable par l’entreprise.

La démarche d’Amélioration Continue est un tout. Le programme proposé comprend une montée en puissance qui ne génère pas obligatoirement un ROI (Return On Investment = Retour Sur Investissement) important mais permet tout de suite de démontrer à l’ensemble de l’organisation un changement visible et d’établir de nouvelles règles de travail, de comportements, etc. qui permettront de supporter la suite du programme.

Comment démarrer ?

A notre sens, un diagnostic reste le meilleur moyen de démarrer un programme parce qu’il va permettre de mettre en évidence l’ensemble des potentiels récupérables – actuellement gaspillés – de fixer le ROI atteignable et de partager ces constats avec les équipes du client avec lesquelles nous mettrons en œuvre les plans d’actions.

Notre approche est très orientée ROI, les clients ne s’engageant que s’ils y trouvent un intérêt.

Si le ROI est fortement dépendant des conditions initiales (maturité de l’entreprise et des individus, taux d’équipement, nature des équipements, etc.), dans la plupart des cas, le ROI est compris entre 3 pour 1 à 5 pour 1 dès la première année, après mise en place d’une démarche d’amélioration continue.


Jean-Jacques BENKEMOUN est manager au sein de la practice Lean Six Sigma d’ANEO

Suivez-notre actualité sur twitter @ANEO_BizPerf


Tagged with:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *